aphrodisiaque


aphrodisiaque

aphrodisiaque [ afrɔdizjak ] adj. et n. m.
• 1742; gr. aphrodisiakos, de Aphroditê « Aphrodite »
1Propre (ou supposé tel) à exciter le désir sexuel, à faciliter l'acte sexuel. Les vertus aphrodisiaques de la cantharide. N. m. Un aphrodisiaque : une substance aphrodisiaque.
2(av. 1861) Antiq. En l'honneur d'Aphrodite. Le culte aphrodisiaque.

aphrodisiaque adjectif et nom masculin Se dit d'une substance propre à exciter le désir sexuel. ● aphrodisiaque (citations) adjectif et nom masculin Malcolm de Chazal Vacoas 1902-Port-Louis 1981 Les larmes ne sont un aphrodisiaque qu'à vingt ans. Sens plastique Gallimardaphrodisiaque (synonymes) adjectif et nom masculin Se dit d'une substance propre à exciter le désir sexuel.
Contraires :

aphrodisiaque
adj. et n. m. Qui stimule les désirs sexuels.
n. m. Un aphrodisiaque.

⇒APHRODISIAQUE, adj. et subst. masc.
I.— Adjectif
A.— RELIG. ANTIQUE, vx. Qui a rapport à Aphrodite, déesse de l'amour physique :
1. Était-ce celui qui conduisait la pompe sacrée ou qui portait quelque simulacre saint ou quelque symbole du culte aphrodisiaque?
VAL. PARISOT (Lar. 19e, 1866).
Rem. Mentionné ds GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill. et ROB.
B.— Usuel
1. Qui tend à exciter l'appétit sexuel.
a) [En parlant de choses] Durion, potion, préparation aphrodisiaque :
2. Peu à peu, il [l'abbé Beccarelli] versa dans les offices à rebours où il distribuait aux assistants des pastilles aphrodisiaques qui présentaient cette particularité qu'après les avoir avalées, les hommes se croyaient changés en femmes et les femmes en hommes.
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 102.
b) Péj. [En parlant d'une pers., d'une partie ou d'un aspect de son être] :
3. Une bien vilaine et repoussante créature que cette princesse Troubetzkoï, avec son visage kalmouk, l'hébétement chinois de sa figure, le dandinement de poussah de toute sa personne, l'air stupide et aphrodisiaque de son être mal dégrossi dans une matière brute. Dans sa toilette parisienne, elle apparaît comme une idole de pays sauvage, à laquelle une modiste de la capitale se serait amusée à accrocher ironiquement les fanfioles de son magasin. Outrageusement décolletée, ses seins aux boutons dépassant le corset ont la flaccidité et le reploiement mou de crêpes posées sur des coupes.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1877, p. 1175.
2. P. ext. [Constr. avec un subst. abstr.] Qui concerne. les relations sexuelles :
4. Cette quatorzième rue, qui traverse horizontalement Manhattan dans sa partie la plus large, est comme un sous-Broadway, rue populaire, pleine de music-halls vulgaires, de bals où l'on choisit sa partenaire parmi les girls de l'établissement et où l'on paie à la danse, de cinémas abreuvant un public grossier d'aventures aphrodisiaques ou, comme l'on dit en Amérique depuis deux ou trois ans : avec énormément de sexe.
MORAND, New-York, 1930, p. 132.
5. Dans la maison des chauves, on ne parle pas de perruque. C'est le malentendu qui crée ces vides gênants de l'entretien, ces brusques réticences au bord du précipice; une censure latente s'exerce, multipliant les rubriques interdites et les tabous religieux, politiques ou sexuels. Le malentendu aphrodisiaque notamment est le malentendu par excellence, lui le mystère connu de toute la ville, mais dont on convient de ne jamais parler à la table de famille.
JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 171.
II.— Subst. masc. Un aphrodisiaque. Substance alimentaire ou médicamenteuse propre à stimuler l'appétit sexuel :
6. ... le sujet qui existe trop tôt n'existe jamais pleinement. Si surtout il se presse d'user de sa jouissance, s'il s'y livre avec trop peu de ménagement, il n'a bientôt plus qu'une vie languissante et faible; en vain cherche-t-il des ressources dans des aphrodisiaques, souvent illusoires, et toujours dangereux, il ne fait qu'empirer son mal.
LACLOS, De l'Éducation des femmes, 1803, p. 437.
Rem. On rencontre dans la docum. le néol aphrodisiaquement adv. (suff. -ment2). De manière aphrodisiaque. ,,Cette femme qui se débattait contre le sommeil et qui avait des yeux gris clair sur lesquels battaient des cils couleur de guêpe, avec sa blancheur sensuelle et cochonne, sa chair aphrodisiaquement lymphatique était cent fois plus tentante qu'une jeune et jolie Anglaise assise à côté d'elle.`` (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1882, p. 187).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— Adj. 1. 1742 méd. (Encyclop. Méth., Chimie, pharm. et métall., t. 2 : Aphrodisiaques [...] Les raisons qui ont été exposées dans ces articles, ne permettent pas de donner ici la notice des diverses compositions aphrodisiaques, proposées par les auteurs de formules ou de recettes); 2. av. 1861 « qui a rapport à Aphrodite, déesse de l'amour » (Valentin Parisot [1800-1861] ds Lar. 19e, supra).
II.— Subst. 1811 méd. (MOZIN-BIBER).
Empr. au gr. « qui concerne les plaisirs de l'amour » (DIODORE DE SICILE, 2, 23 ds BAILLY).
STAT. — Fréq. abs. littér. : Aphrodisiaque. 30. Aphrodisiaquement. 1.
BBG. — BASTIN 1970. — BERTR.-LAPIE 1970. — BOUILLET 1859. — DUVAL 1959. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. 1966. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NOTER-LÉC. 1912. — NYSTEN 1824. — PIÉRON 1963. — Sexol. 1970.

aphrodisiaque [afʀɔdizjak] adj.
ÉTYM. 1742; grec aphrodisiakos, de Aphroditê « Aphrodite ».
Littéraire ou style soutenu.
1 Propre (ou supposé propre) à exciter le désir sexuel, à faciliter l'acte sexuel. || Un breuvage aphrodisiaque. || Vertus aphrodisiaques de l'ambre, de la yohimbine.
(En parlant du comportement de qqn). Excitant.
1 Ce chant la captivait jusqu'à la divagation. — À l'en croire, « il était, d'abord, étouffé sous les enlacements de rires aphrodisiaques, poussés par des sirènes moqueuses, apparues sous la lune, dans les roseaux ».
Villiers de L'Isle-Adam, Tribulat Bonhomet, p. 76.
N. m. Substance aphrodisiaque. || La cantharide est un aphrodisiaque.
2 (…) le spectacle de la nature dans sa splendeur ayant toujours été pour moi le plus puissant des aphrodisiaques.
A. de Musset, Confession d'un enfant du siècle, I, 3.
3 (…) Johnson vendait, dans les quartiers chinois du monde entier (…) toutes sortes de remèdes, poisons, liqueurs de jeunesse, philtres d'amour, aphrodisiaques (…)
A. Robbe-Grillet, la Maison de rendez-vous, p. 166.
tableau Noms de remèdes.
2 (Av. 1861). Antiq. Qui a rapport à Aphrodite; en l'honneur d'Aphrodite. || Le culte aphrodisiaque.
3 Littér., rare. Qui concerne les relations sexuelles. || « Aventures aphrodisiaques », au cinéma (P. Morand, New York). Érotique.
CONTR. (Du 1.) Anaphrodisiaque.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aphrodisiaque — Un aphrodisiaque (antonyme : anaphrodisiaque) est une substance naturelle (d origine végétale ou animale) ou une alchimie utilisée afin de stimuler le désir sexuel. Au XIXe siècle, le dictionnaire de l Académie française les définit… …   Wikipédia en Français

  • APHRODISIAQUE — adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des substances qu on croit propres à exciter aux plaisirs de l amour.  Il s emploie aussi comme substantif masculin. Un dangereux aphrodisiaque …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APHRODISIAQUE — adj. des deux genres T. de Médecine Qui est propre à exciter aux plaisirs de l’amour. Il s’emploie aussi comme nom masculin. Un dangereux aphrodisiaque …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • aphrodisiaque — (a fro di zi a k ) 1°   Adj. Terme de médecine. Qui a la propriété d exciter aux plaisirs de l amour. 2°   S. m. Un aphrodisiaque. On dit que les Orientaux demandent souvent des aphrodisiaques aux médecins européens. ÉTYMOLOGIE    Du grec, Vénus …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aphrodisiaque — qui stimule le désir sexuel ♦ Aphrodite déesse de la Beauté et de l Amour dans la mythologie grecque …   Dictionnaire des éponymes

  • aphrodisiaque — n.m. et a. à titre d adjectif il qualifie une substance ou une situation qui stimule des envies sexuelles. À titre de nom, il s agit d une matière ou d une substance destinée à la provocation du désir sexuel. *** Se dit de tout moyen, matériel ou …   Dictionnaire de Sexologie

  • Aphrodisiaques — Aphrodisiaque Un aphrodisiaque (antonyme : anaphrodisiaque) est une substance naturelle (pour la plupart végétale) ou une alchimie utilisée afin de stimuler le désir sexuel. Au XIXe siècle, le dictionnaire de l Académie française les… …   Wikipédia en Français

  • Chocolat — Pour les articles homonymes, voir Chocolat (homonymie). Tablettes de chocolat …   Wikipédia en Français

  • Chocolat/À faire — Chocolat Pour les articles homonymes, voir Chocolat (homonymie). Tablettes de chocolat …   Wikipédia en Français

  • Chocolat en plaque — Chocolat Pour les articles homonymes, voir Chocolat (homonymie). Tablettes de chocolat …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.